Skip to content

Zoom piste olympique de bobsleigh, luge et skeleton

La particularité de La Plagne !
Elle compte parmi les 7 pistes européennes et les 13 mondiales en activité.

Construite il y a un peu plus de 30 ans, la piste fait partie du patrimoine et de l'héritage des Jeux Olympiques d'Albertville de 1992. 
Elle est unique en France et se veut aussi un "modèle" de reconversion d'un site post-olympique.

Toujours utilisée pour la pratique sportive par les Clubs français, ou encore lors de compétitions internationales, la piste propose également des descentes touristiques sur 3 engins.
Ouverture de mi-décembre à début avril, selon les conditions météo

Présentation des 3 engins proposés en baptême

La Plagne propose des descentes à bord d’engins uniques au monde ! 
Développés suite aux Jeux Olympiques, ils n’ont cessé de faire leurs preuves sur cette piste mythique. Le bob raft et la speed luge sont des exclusivités et inventions La Plagne.

Bob Racing

Bob Raft

Speed Luge

120km/h

80km/h

90km/h

1 pilote + 3 passagers

4 passagers

1 passager

Dès 16 ans

Dès 1,30m

Dès 16 ans

135€

49€

119€


De gauche à droite : Bob Racing ; Bob Raft ; Speed Luge 

Vidéo piste de bobsleigh

La piste en chiffres

– Longueur : 1507,5 m
– Dénivelé : 124,5 m
– Inclinaison moyenne : 8,29%
– 19 virages
– 12000 à 13000 clients sur une saison
– Record de vitesse : 134 km/h

La fabrique à glace de la plus grande patinoire de France

Chaque automne, pendant un mois, sa mise en glace mobilise une équipe de spécialistes du froid et de la glace (dont les métiers sont uniques en France !) avec un enjeu de taille : modeler le plus beau profil glacé, sans le moindre accroc, sur 1500 m, 19 virages et 125 m de dénivelé. Une prouesse technique et un savoir-faire qui prennent toute leur dimension lors des derniers jours de la mise en glace.

La mise en glace

Un travail de fourmi à travers des gestes précis et un savoir-faire reconnu mondialement.
L'équipe est composée de 12 à 20 glaciers et 4 techniciens frigoristes qui ont tous une vraie "culture de la piste".

  • octobre et novembre : frigoristes et glaciers "installent" la glace sur la piste. Un objectif : obtenir le meilleur profilage possible pour toute la saison.
  • décembre à début avril : les glaciers assurent l'entretien quotidien de la piste, ainsi que l'accueil et le bon déroulement des descentes des engins touristiques et sportifs.

Chiffres clés

  • 6 800 m², c'est la surface à recouvrir de glace en 1 mois
  • première étape : les frigoristes relancent les 3 compresseurs en hibernation depuis 7 mois
  • refroidissement des 1 500 m de structure de béton (soit 90 km  de tutauteries) parcourus par un fluide de réfrigération composé à 50% d'eau et 50% de glycole
  • sur le béton entre -4°C et -5°C, les glaciers projettent de l'eau et comblent/profilent avec 180m³ de glace pilée
  • résultat : une épaisseur de glace entre 2 cm et 40 cm selon les endroits
  • une vingtaine de personnes mobilisées pendant 1 mois
  • l'eau est captée sur la source d'une ancienne mine (donc impropre à la consommation)